Herman Agathe, 19 ans

En adoptant des pratiques agricoles durables, Herman Agathe a réussi à faire passer son troupeau de 4 animaux à 126 animaux. Il a des cochons, des chèvres, des moutons, du poulet local, des canards et des vaches dans son troupeau. Basé à Roche Bon Dieu, île Rodrigues, Herman est un garçon exceptionnel âgé de 18 ans qui a réussi à tirer à profit de son travail acharné. Herman a été initié à l’agriculture durable en 2015 en participant à une série de formations organisées par le Centre de Formation Agricole Frère Remy, un bénéficiaire du projet SWITCH Africa Green. Là, il a eu l’occasion d’interagir avec d’autres agriculteurs et experts et de se familiariser avec différents concepts d’agriculture durable, de comptabilité et de gestion d’entreprise.

Ayant initialement vécu de mauvaises expériences dans son entreprise, il a travaillé dur et intelligemment pour appliquer les nouvelles idées et les concepts novateurs qu’il a appris dans sa ferme. Herman a réussi à augmenter le nombre d’animaux qu’il a, en les échangeant ou vendant pour obtenir un profit. Par exemple, il récolte de bons profits lorsqu’il vend ses chèvres, dont le prix oscille entre 4,000 et 6,000 MUR (115 à 170 USD). Herman vend également le fumier organique qu’il reçoit de ses animaux, avec un sac de 50 kg vendu pour MUR 50 (1,50 $). Les animaux produisent environ 15 sacs de fumier organique par mois. Il a également commencé à produire des saucisses de porc local à partir des cochons qu’il élève et transforme pour un profit plus élevé.

Herman a réussi, notamment, à se construire une maison à partir des profits générés par son entreprise. Herman a partagé ses expériences pour montrer l’utilisation des pratiques agricoles durables par les jeunes à divers forums, y compris le Forum Network Régional qui a eu lieu en Ouganda en Mai 2016, et plus récemment le Forum National Network Mauricien qui a eu lieu à Rodrigues en Mai 2017.

‘Je veux obtenir un terrain à bail agricole pour pouvoir me lancer dans la production agricole », a-t-il dit à propos de ses projets agricoles d’expansion. Il est optimiste quant à la formation reçue, il sera en mesure de développer et de gérer avec succès une grande ferme. Il vit avec sa grand-mère (78 ans), sa mère (58 ans), son oncle (24 ans, 16 ans) et son neveu, ainsi que sa famille à partir de revenus générés et recherche actuellement des opportunités de financement pour développer son activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *